Pagina:Ascensioni umane Fogazzaro.djvu/285

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

Le gran poète de l’avenir 263

poésie. Nous aimerons passionnément le poète qui nous ravira, qui nous emportera sur ses ailes, nous nous sentirons frères par lui et avec lui.

La lieu de sa naissance nous sera presque aussi indifférent que le lieu de naissance de la femme inconnue dont le premier regard nous à éblouis par la vision soudaine d’une destinée d’amour. Nous ne lui demanderons ni d’où il vient ni où il va, nous nous abandonnerons à lui comme il nous arrive parfois de nous abandonner à quelque musique profonde, avec la sensation vague d’ètre emportés vers une patrie idéale. En effet, il nous emportera vers la floraison magnifique d’intelligence et d’amour que Dieu prépare dans la race humaine par la coopération des siens et dont il accorde de temps en temps la vision fugitive même à d’humbles ouvriers tels que moi, afin qu’ils ne descendent pas au tombeau sans quelque récompense de leur obscur travail, sans un sourire de confiant espoir.