Pagina:Zibaldone di pensieri VII.djvu/326

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search
(4376-4377) pensieri 317

et tout-à-fait inutile à la prononciation, il a atteint plus qu’aucun autre le moyen d’ècrire comme on parle. Les lettres et leur assemblage, dont il fait usage, ne répresentent que le son de la voix, et par les exemples qu’il donne, il ajoute à la démonstration de sa méthode qu’il ne croit point encore perfectionnée, appelant, sur ce sujet, les méditations des grammairiens les plus érudits. Lorsque la prononciation sera notée d’une manière sûre et invariable, ce sera le moyen d’en conserver la pureté, de détruire le mauvais accent des provinces, de faire entendre à l’ètranger le véritable son du mot et de transmettre en tout temps, d’âge en âge, un accent pur, inaltérable, et de perpétuer l’harmonie du discours, quand la langue sera devenue morte. A. Métral. ib. févr. 1828, t. IX, p. 131-2. art. 109. Le 8 nuove lettere saranno per i suoni francesi che non corrispondono veramente a nessun de’ segni dell’alfabeto latino. Credo che lo scopo di M. Virard non sia d’introdurre nell’uso una nuova ortografia,  (4377) ma solo di perfezionare il metodo rappresentativo usato per esempio in quei dizionari che hanno la prononciation figurée. Sicché la lingua francese (e simili) avrebbe bisogno di due scritture ec. (13. Sett).


*    - Journal grammatical et didactique de la langue française. rédigé par M. Marle. In 8°, n. 11 à 22, Paris, 1827 et 1828.... L’esprit d’innovation gagne aussi la société grammaticale (i compilatori di quel Giornale). Voilà qu’on veut réformer l’orthographe de la langue française pour la soumettre plus directement à l’influence de la prononciation. Nous répéterons ici ce que nous avons dit ailleurs, que l’orthographe et la prononciation sont réciproquement représentatives l’une de l’autre, mais à droits inégaux, c’est-à-dire que l’orthographe a des titres primitifs inviolables, qui sa compagne doit d’abord respecter,