Pagina:Ferrero - Diario di un privilegiato, Chiantore, 1946.djvu/55

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

diario

pour découvrir «nos complots». Enfin s’ils ne découvrent pas de complots en quarante, c’est qu’ils manquent évidemment d’imagination; car ils sont presque arrivés à me persuader, moi aussi, que lorque je téléphone (à travers le fascio, la police et le téléphone de la concierge) à quelque ami: «Je voudrais savoir l’éditeur de tel livre» c’est une phrase conventionnelle pour faire sauter tout au moins la monarchie.

Ecris-moi, mais sache qu’on nous ouvre nos lettres