Pagina:Rivista italiana di numismatica 1891.djvu/253

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

les monnaies de confranchette 237

101. — Mill. 16. — D.: fert gothique entre quatre traits parallèles; au-dessous, étoile à cinq rais; * carolvs . emanvel; deux filets et un grènetis. – R.: Croix de St. M., dans le champ, et, entre deux filets: * d . g . dvx . sabavdie . 1594 . a .; grènetis. (Quart de sept au sol).

Ces cinq variétés de quarts de sept, portent an revers, à la suite du millésime, le différent de Barthélemy Arnaldo; c’est l’initiale de son nom. Arnaldo était originaire de Pignerol, en Piémont; il avait affermé les deux établissements de Turin et de Chambéry, par acte passé au palais de Turin, le 18 septembre 1591. Moyennant la somme de 20,150 écus de 15 blancs l’un, une fois versée, il était autorisé à battre monnaie conformément aux ordonnances et sous le bon plaisir de S. A., a Turin, du 1 janvier 1593 au 31 décembre 1594, et, à Chambéry, pendant trois ans et quatre mois, à commencer le 1 septembre 1591 pour finir à la même susdite époque.

La monnaie de Chambéry émit des quarts de sept au sol, à ce type, dès 1584. Nous l’affirmons sur le témoignage de Promis, car Duboin déclare n’avoir retrouvé, à cotte date, aucune ordonnance monétaire qui les concerne.

Les quarts de sept sont une création d’Emmanuel-Philibert. Ils apparaissent, mais de nom seulement, dans une lettre de ce prince, du 19 avril 1567, prescrivant au maitre de la monnaie de Turin d’en frapper la valeur de 3000 écus d’or d’Italie: concedemo. . . . fabricare et stampare tanti quarti, ciascuno dei quali vaglia la settima parte di un soldo ducale di moneta nova sino al valore di scuti tre milia d’oro d’Italia. Ce ne fut, toutefois, qu’en 1576 et 1577, que les ordonnances du 30 août et du 15 avril formulèrent les conditions auxquelles cette espèce serait ouvrée: se feront des quarts des sept au sol, qui auront de loy 10 grains et seront en poids de pièces 256 au marc; remèdes, 2 grains en loy et 10 pièces en poids . . . L’empreinte différait sensiblement de celle-ci; le module était de 16 mill.; dans le champ, fert en caractères romains, avec rosettes au-dessus et au-dessous; autour: + e . filib . d . g . dvx . sab. — Revers: croix de St. M., et en légende: p . pedem . 1577 . v .1. Les ateliers de Verceil et de Turin

  1. Promis et Duboin, pl. XXVII, n. 52.