Pagina:Goldoni - Opere complete, Venezia 1909, IV.djvu/425

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

413

Ma me despias che Pantalon, con la goula de cinquantamila ducat, me1 manca de parola.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Perchè n’vieni lu a parlarm?

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Ve poss2 creder?

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Orsù, sia com’esser s’vuia, av la darò. Perchè se Pantalon è cuntent, l’avrà piaser; s’an n’è cuntent, am arfarò dl’affront ch’el m’ha fatt. Cosa disla, sgnor Uttavi?

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Dem a mi quel fed de stat liber.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Ma in sti tri mèis a pudressi esser obbligà.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Ve l’oja da creder?

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Adess a chiamerò mi fiola. S’l’è cuntenta, a se sbrigarem immediatament. (va per chiamare Rosaura)

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
SCENA IX3.
· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Ecc’qui el sgnor Leli. El s’esibiss d’esser to mari. Cossa dit? El vut?

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

A cherdeva ch’l’avess muier; ma l’è in libertà.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Anem, concluden. El vut per marì?

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
  1. Sic.
  2. Testo: possia.
  3. Vedi p. 387.