Pagina:Memorie dell'ingegnere Giovanni Milani.djvu/39

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

- 39 -

della diramazione da Treviglio a Bergamo, nè dalle due Commissioni lombarda e veneta, che ne esaminarono il progetto, nè dagli aulici Dicasteri tecnici che lo approvarono.



    Minard nelle di lui Lezioni sopra le strade di ferro (pag. 216, ediz. di Bruxelles), scrive:
    »Voici les plus grands pentes adoptèes par les ingénieurs anglais pour les chemins qui doivent être frequentés principalement par les locomotives de grande vitesse:

    Leeds et Selby 1/135 = 7.40 per mille.
    Dublin et Kingstown 1/168 = 6.00 per mille.
    Carlisle et Newkastel 1/200 = 5.00 per mille.
    Londres et Brighwn 1/200 = 5.00 per mille.

    Nella strada di ferro da Bruxelles ad Anversa, ed in quella da Bruxelles a Malines, vi sono delle pendenze del 6 e del 7 per 1000, percorse tutti i giorni, e più volte al giorno, da una sola macchina locomotiva con grossi convogli.
    Teissereng (Les travaux publics en Belgique, et les chemins de fer en France. Paris, 1839, pag. 514): «Sur les pentes de 1 a 1 1/2, pour cent (cioè del 10 per 1000 e del 15 per l000) les machines locomotives a six roues peuvent étre employe’es avec succès; et quand la charge est trop forte, on peut recourir a une machine de renfort ainsi que cela se pratique sur le Rain-Hill».
    E lo stesso autore, alla pagina 588: «Farmi les dernieres concessions accordées en Angleterre pour des chemins de fer de premier ordre, nous pourrous citer le chemin de fer de Londres Grand-Junction, pour le quel on fait de si immenses sacrifices, et qui contient une pente de 0m,0076 (cioè del 7.60 per mille), et le chemin de fer de Preston a Londridge, » qui contient une pente de 0m,0067 (cioè del 6.70 per 1000).
    Dans le projet sommis par M. Simons au conseil des ponts et chaussées de Belgique, pour reunir Liège à Eupen, on trouve une pente de 6 millimètres (cioè del 6 per 1000), sur une longueur de 2238 mètres, et une pente de 7 millimètres (cioè del 7 per 1000) sur une longueur de 1332 mètres ».
    Guillome, trattando delle pendenze massime lungo le strade di ferro, percorribili con macchine locomotive a vapore, nella di lui opera De la législation des Rail-routes, e narrando i risultati parlamentarii ottenuti in Inghilterra circa alle strade di ferro nell’anno 1836, scrive:
    «Une seule Rail-route est de niveau. Sa longueur totale est de 750 mètres sculement.
    »Dix-neuf ont de maximum de pente au-dessous de 5 millimètres et