Pagina:Rivista di Scienza - Vol. I.djvu/150

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search
140 RIVISTA DI SCIENZA


en saisissent le sens. Un excellent professeur de philosophie m’a raconté la façon dont il expliquait à ses élèves ce qu’est un noumène: il plaçait le mot dans une phrase où le contexte avait un sens; il s’ingéniait à le faire revenir de temps en temps; il interrogeait ses élèves, et leur suggérait des réponses où le noumène venait figurer, appelé par les termes qui l’avaient encadré. Au bout de quelque temps, les élèves avaient compris.

Quant il s’agit du noumène, je ne vois pas d’inconvenient à ce qu’on suive la méthode de mon vieil ami, lequel ajoutait que les enfants apprennent ainsi il parler. Quand on enseigne la science, c’est cette méthode-là qu’il faut éviter.

Surtout, qu’on ne présente jamais une hypothèse, si séduisante qu’elle soit, que comme une hypothèse. Une hypothèse n’a de valeur que par les faits qu’elle groupe et l’enchaînement qu’elle révèle entre les faits: l’accepter comme une réalité, c’est un reste de fétichisme.

École normale supérieure, Paris.