Pagina:Rivista italiana di numismatica 1898.djvu/43

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

contremarques sur des tessères romaines, etc. 41

litès, on parviendra à expliquer d’autres types quand on saura les mettre en rapport avec la nomenclature des coups de dés ou avec quelques particularités des jeux de hasard. Ajoutez que la locution jactus venereus, tout comme sa traduction coup de Vénus, constitue par elle-même un jeu de mots quand on l’applique au jet des dés avec un sous-entendu physiologique. En réalité il n’y a là qu’une plaisanterie très égrillarde, mais à proprement parler sans aucune destination immorale en pratique. Si je me permettais une comparaison avec nos usages populaires, je produirais en témoignage les lazzi qui, dans les cabarets de village et les chambrées de caserne, accompagnent l’appel de certains numéros à l’honnête jeu de loto, lequel, soit dit en passant, a dù étre pratique par les anciens, en raison de son extrême simplicité, bien qu’on n’en ait aucun indice. Voici enfin un argument péremptoire à l’appui des considérations que je viens de présenter: il m’est fourni par une variété de tessère au type licencieux ordinaire, dont le coté oppose porte, au milieu d’une couronne de laurier, l’inscription AVG au lieu d’un chiffre en lettres numérales. Or le seul fait de la présence du nom de l’empereur Auguste suffit pour nous assurer que cet objet n’a jamais pu étre destine à un usage immoral, pas plus que le denier frappé à l’effigie du même personnage, avec son nom au revers, IMP CAESAR, accompagnant la représentation d’un Terme ithyphallique laure dans lequel Cohen a cru reconnaître les traits du prince lui-même. (Cohen, 1,2 1880, p. 80, n. 4, vignette).

Je pense avoir montré que cette question spéciale peut être franchement abordée sans prévention d’aucune sorte tout en restant traitée avec la discrétion désirable.

Pour rentrer dans le fond de mon sujet, je