Le rivelazioni impunitarie di Costanza Vaccari-Diotallevi/Documenti/XXXI

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search
XXXI. — Biglietti del Gen. Goyon alla Diotallevi

../XXX ../XXXII IncludiIntestazione 9 aprile 2021 75% Da definire

Documenti - XXX Documenti - XXXII

[p. 199 modifica]

XXXI.

Biglietti del Generale Goyon alla Diotallevi.1

1.

Le Gén. de Div. C. de Goyon a l’honneur de faire connaître à madame Diotalevi, que l’arrivée d’un [p. 200 modifica]membre de sa famille, et celle d’un Aide de Camp de l’Empereur, ne lui permettent pas de la recevoir, comme il l’avait pensé et espéré aujourd’hui samedi; il le regrette vivement.

2.

Madame,

Un accident qui m’est arrivé vendredi dernier, et me tient sur une chaise-longue, ne me permet pas de recevoir, et je ne sais quand il me le permettra. J’aurai l’honneur de vous en informer, attendant avec impatience, ma guérison.

Le G. C. de Goyon.

16 Juin.

3.

Je ne serai pas chez moi demain mercredi, et ne serai libre que le lundi 17 de ce mois, les parentés venues ne partant que dimanche 16. Lundi 17, à 2 heures, je recevrai donc comme d’habitude.

Mardi, 11 juin.

4.

Je ne serai pas chez moi aujourd’hui, mais bien lundi. Je vous prie donc de remettre à la soir de lundi 29 avril, la visite que vous m’aviez fait l’honneur de m’annoncer.


No saro in mia casa oggi venerdì, ma lunedì 29 d’aprile saro à vostra disposizione, alle due pomeridiane.

5.

Madame,

Ma fille qui est à Porto d’Anzio, doit me rentrer demain mercredi; je l’attendrai donc, ce qui ne me [p. 201 modifica]permettra pas d’avoir l’honneur de vous recevoir; mais vendredi je serai à votre disposition à 2 heures après midi.

Le G. C. de Goyon.


6.

Domani mercoledi sarò alle Due pomeridiane al Forte Sant’Angelo con il Rè di Napoli, ma giovedi à la medesima ora saro in mia casa.

Goyon.


7.

Lundi, 5 aout.

Note.

Je suis souffrant, je ne puis recevoir, je compte même repartir pour Civitavecchia, prendre les bains de Mer.

Je n’ai donné aucune suite à l’affaire de l’hopital de la Consolation. Le soldat, alors ivre, n’ayant pu donner aucun renseignement.

8.

Le Gén. Com. sup. Comte de Goyon a l’honneur de faire connaître à madame Diotalevi, qu’il la recevra aujurd’hui lundi, ou demain mardi à 2 heures après midi

Lundi, 18 mars 1861,

9.

Madame,

Un de mes parents est arrivé, hier, ce qui m’empêche de recevoir aujourd’hui. Demain c’est le Courier direct de France. Mais lundi aucune obstacle, je l’espère et désire, ne me privera de l’honneur de vous recevoir.

Le Gén. Comte de Goyon.

Vendredi, 31 mai.

10.

Je ne pourrai pas vous répondre aujourd’hui comme je vous l’avais promis, madame; je ne pourrai le faire que lundi 5 aout, à 5 heures après midi.

[p. 202 modifica]

11.

No saro oggi io mia casa, sonno troppo occupato; ma sarò in mia casa giovedì alle due pomeridiane.

Martedì, 9 aprile.


Note

  1. Lasciamo al lettore che giudichi quale fosse la relazione che passava tra il generale De Goyon e la Sibilla del Collemassi, alla quale essa ha preteso di dare un’importanza politica. Certo egli è che l’Aiutante di Campo dell’Imperatore, al giudicare dalle sue espressioni, tenevasi ben lieto del conversare di lei; giungeva sino alla tenerezza e allo scherzo; sino a darle saggio in iscritto de’ suoi progressi nella lingua italiana 11

    C. N. R.