Pagina:Rivista di Scienza - Vol. I.djvu/303

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search



L’ÉCONOMIE ET LA SOCIOLOGIE


AU POINT DE VUE SCIENTIFIQUE.




I.


Les sciences ont commencé généralement par être des arts; elles ont considéré les phénomènes à un point de vue pratique et synthétique; ce n’est, que peu à pon qu’elles s’en sont dégagées, et qu’elles ont évolué vers la simple recherche des rapports des faits entre eux et des uniformités que ces rapports présentent (lois scientifiques)1; recherche qui a eu comme conséquence une analyse de plus en plus étendue: c’est-à-dire la décomposition des sciences en un nombre de plus en plus grand de branches.

Cette évolution, très avancée pour les sciences telles que la chimie, la physique, la mécanique, etc., est encore fort en retard pour les sciences économiques et sociales, et il est même des auteurs qui en contestent l’opportunité et l’utilité. Je n’ai nullement l’intention de discuter ici cette opinion; j’ai voulu simplement avertir le lecteur du point de vue sous lequel je désire considérer le sujet2.


  1. Pour nous les lois scientifiques ne sont rien autre chose que des uniformités. Il n’y a donc aucune différence de nature entre les lois de l’économique ou de la sociologie et les lois des autres sciences. Manuale, I, § 4 et suiv.
  2. Ce point de vue n’est pas généralement accepté. Les efforts que j’ai fait pour étudier en ce sens les sciences sociales m’ont valu des critiques parfois vives et amères. Comme mon but n’est en aucune sorte de persuader qui que ce soit, de faire de la propagande, mais uniquement, de découvrir les rapports des faits, et les uniformités que présentent ces rapports, de telles critiques me sont parfaitement indifférentes.