Pagina:Rivista italiana di numismatica 1892.djvu/415

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

BIBLIOGRAFIA




LIBRI NUOVI.


Les Monnaies anonymes des Comtes de Savoie, par A. Ladé, privat docent à l’Université de Genève, viceprésident de la Société Suisse de Numismatique. Genève, 1892.

Les lecteurs de la Rivista Italiana di Numismatica, qui ne sont pas abonnés à la Revue de la Société Suisse de Numismatique, n’ont pas eu connaissance de l’article, que vient de publier le Dr. Ladé, sur les monnaies anonymes des Comtes de Savoie. Les conclusions de l’auteur, savamment déduites, sont tout-à-fait neuves, et, à raison même de ce caractère, sollicitent l’examen des spécialistes qui sont en cominunauté d’étude avec lui. La discussion de ses idées n’a rien qui lui déplaise; il me semble même la désirer, convaincu que d’une mêlée amicale, où l’on n’a d’autres armes que des objections et des réponses, la vérité ne peut manquer de se faire jour. Et qui sait si ses déductions, soumises à ce critérium, ne viendront pas définitivement grossir le patrimoine de la science. C’est donc un appel à la publicité de la Rivista Italiana et aux savants qui la lisent, qui me fait écrire ces lignes.

Ceux qui ont étudié la numismatique de la Savoie connaissent ces monnaies, toutes gothiques et d’un style particulier, sur l’attribution desquelles, l’absence, non de légende, mais d’une initiale ou d’un nom princier, a laissé subsister des doutes. On les divise eu deux types. Le premier, peu commun, se rattache au genre des quarts; il porte au droit FERT entre deux traits doulbes, et, au