Pagina:Rivista italiana di numismatica 1894.djvu/44

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search
40 e. d. j. dutilh

" Au sortir du nome de Ten, on entrait dans le nome d’Ouas le Phatyrites des Grecs, la capitale est: Api Tape la Thèbes aux cent portes d’Homère, la demeure d’Ammon-Ra, Roi des Dieux et Créateur du monde, Pa-Amen, Diospolis Magna „.

De son coté, M.r Henri Brugshs Bey, (Géographie des Nomes d’Egypte, Leipsig, 1879, page e), cite d’abord dans la circonscription du nome Diospolites, un district autonome du nom de Pi-Hathor la demeure d’Hathor, et nomme ensuite le nome Pathyrites et Tathyrites auquel il donne pour divinité Hathor Venus.

En effet, la présence de cette divinité sur la monnaie de Ghizeh, loin de contrarier l’attribution que je pense devoir lui donner, la confirmerait au contraire, et donnerait raison aux prévisions de Tochon d’Annecy, qui supposait, que Phaturites, Mémnon, Tathyris devaient être joints à Thèbes, pour ne former qu’un Seul et même nome. Un autre document numismatique vient aussi à l’appui de mon assertion.

Mionnet, sup. IX, n. 14, décrit un gran Bronze d’Antonin, de Diospolis Magna, sur le revers duquel il voit, à part la legende ΔΙΟΠΟΛЄΙΤ • LΗ : " Une femme debout, avec un tour ou autre ornement sur la tête, vêtue de la stola, portant sur la main droit un taureau qui paraît avoir un globe entre les cornes, soulevant de la main gauche un pan de sa robe et tenant de la droite un sceptre surmonté d’un globe „. æ 9.

Cette femme à mon avis, ne serait autre, que la déesse Hathor, et par sa légende cette monnaie appartiendrait au nome et non à la ville.

Si Mionnet a classé cette médaille à Diospolis Magna, comment se fait il qu’il attribue (vol. VI, n. 43) la pièce suivante du même empereur à Diospolis Parva?