Pagina:Scientia - Vol. VII.djvu/229

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search

notizie 221

qui s’est ensuivie ne paraît point avoir fait avancer l’analyse du problème philosophique.

Le rapport de Rignano (qui paraît dans le présent numéro de la Rivista) a rallumé la discussion pendant la dernière journée du Congrès; l’explication sociologique du phénomène religieux — sur la base des critériums du matérialisme historique — a provoqué les critiques de Varisco, de Valli et de Enriques qui, tout en représentant des tendances diverses vis-à-vis de ce problème, se sont trouvés d’accord à considérer la religion comme foi dans la conservation des valeurs, et à soutenir la nécessité d’une explication psychologique qui tienne compte de la valeur idéale des croyances religieuses plutôt que de la structure sociale extérieure qui s’y rattache.

Avant la clôture du Congrès, la Société philosophique italienne s’est réunie en séance privée, où le président de la Société, Federigo Enriques, a rapporté sur les faits les plus remarquables de la vie sociale et particulièrement sur la préparation du Congrès international de Philosophie qui aura lieu à Bologne en 1911.


*
*    *


Le Congrès de l’Association Séismologique Internationale.


Le troisième congrès du Comité de l’Association Séismologique internationale a eu lieu à Zermatt le 30 août. Trente-neuf États avaient envoyé leurs représentants. Le président, prof. Schuster, dans son discours a parlé de la nécessité de perfectionner les observations des mouvements du sol pendant les tremblements de terre de manière que les composantes des déplacements pirissent être déduites des résultats obtenus. On a présenté d’importants rapports sur les oscillations microséismiques qui ont récemment attiré l’attention en plusieurs endroits. Il faut distinguer deux espèces d’oscillations: les unes ont une période qui varie entre quatre et neuf secondes, les autres, une période de trente secondes environ. Les plus courtes sont souvent aperçues simultanément sur une très large zone de la surface terrestre. Galitzine à Poulkova, Hecker à Potsdam et Omori au Japon ont fixé, l’un indépendamment de l’autre, la même loi que l’amplitude de l’oscillation correspond à la longueur de la période. Le prince Galitzine a montré la possibilité de déterminer l’azimut du lieu d’un tremblement de terre en combinant les indications de deux séismographes placés de manière à donner le signe du déplacement en deux directions parfaitement à angle droit l’une par rapport à l’autre. Le prof. Omori a ajouté à son rapport sur les ondes microséismiques une communication sur le tremblement de terre de Messine.



Le Congrès international de Sciences Administratives.


Au mois de juillet de l’année prochaine, c’est-à-dire à l’époque de l’Exposition internationale de 1910, se réunira à Bruxelles le premier Congrès international de Sciences Administratives sous le patronage direct du Gouvernement belge. Le Comité du Congrès explique l’exprès-