Pensieri di varia filosofia e di bella letteratura/4407

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search
Pagina 4407

../4406 ../4408 IncludiIntestazione 15 gennaio 2020 100% Saggi

4406 4408

[p. 342 modifica] entière du Nord, dit Botin (Histoire de Suède, ch. 8), était rédigée en poèmes non écrits (Il y a encore de nos jours, dans la Finlande, des paysans dont la mémoire égale celle des rhapsodes grecs. Ces paysans composent presque tous des vers, et quelques-uns récitent de très-longs poèmes, qu’ils conservent dans leur souvenir, en les corrigeant, sans jamais les écrire (Rühs, Finnland und seine Bewohner). [p. 343 modifica](Ed è ben naturale che de’ rozzi paesani per cui la scrittura non è ancora in uso o in possesso, coincidano co’ greci di que’ tempi in cui la scrittura non era usata neppure dalle classi piú cólte). Bergmann (Streifereyen unter den Calmucken, II, 213) 1, parle d’un poème Calmouk, de 360 chants, à ce qu’on assure, et qui se conserve depuis des siècles dans la mémoire de ce peuple. Les rhapsodes, qu’on nomme Dschangarti, savent quelquefois vingt de ces chants par coeur, c’est-à-dire un poème à peu près aussi étendu que l’Odyssée; car par la traduction que Bergmann nous donne d’un de ces chants, nous voyons qu’il n’est guère moins long qu’une rhapsodie homérique [ora sarebbe egli credibile che tutto questo poema fosse stato composto da un solo, quando anche i calmucchi lo affermino per tradizione?]) Notre vie sociale, observe M. de Bonstetten (Voyage en Italie, p. 12), disperse tellement nos facultés, que nous n’avons aucune idée juste de la mémoire de ces hommes demi-sauvages,

  1. Vedi p. 4412.