Pensieri di varia filosofia e di bella letteratura/2671

Da Wikisource.
Jump to navigation Jump to search
Pagina 2671

../2670 ../2672 IncludiIntestazione 5 dicembre 2015 100% Saggi

2670 2672

[p. 366 modifica] p. 410). Cependant plusieurs d’entre eux empressés a mériter par leur zèle les égards dus à leur caractère, ont rempli les charges onéreuses de la république, et l’ont servie soit dans les armées, soit dans les ambassades (Herodot., l. IX, c.85. Plut., in Aristid., p. 321, Xenoph., hist. graec., p. 590. Demosth., in Neaer., p. 880). Ibid. p. 403. Vedi il II dell’Eneide intorno a Panto sacerdote, e l’Iliade intorno ad Eleno ec. (7 febbraio 1823). [p. 367 modifica] *   Parmi plusieurs de ces nations que les Grecs appellent barbares, le jour de la naissance d’un enfant est un jour de deuil pour sa famille (Herodot. l. V, c. 4; Strab. XI, p. 519. Anthol., p. 16). Assemblée autourde lui, elle le plaint d’avoir reçu le funeste présent de la vie. Ces plaintes effrayantes ne sont que trop conformès aux maximes des sages de la Grèce. Quand on songe, disent ils, à la destinée qui attend l’homme sur la terre, il faudroit arroser de pleurs son berceau: (Eurip. fragm. Ctesiph., p. 476; Axioch., ap. Plat., l. III, p. 368; Cicero, Tuscul., l. I, c. 48, t. II, p. 273). Même ouvrage, ch. 26, t. III, p. 3 (8 febbraio 1823).